Archive pour la catégorie 'Non classé'

Bonne fête Dieu à tous!

images2

Qu’est ce que la fête du Saint Sacrement ?

La solennité du Corps et du Sang du Christ fut célébrée pour la première fois à Liège en 1247. En 1208, une religieuse, Julienne de Mont-Cornillon eut une vision du Seigneur qui lui fit comprendre la nécessité d’une fête annuelle pour honorer le Sacrement de l’autel. En 1264, le pape Urbain IV instituait une nouvelle solennité qui devait être célébrée en l’honneur du Saint Sacrement le jeudi après l’octave de Pentecôte.

C’était la première fois qu’un pape imposait une fête nouvelle à toute l’Eglise d’Occident. Elle fut intitulée Fête de l’Eucharistie, Fête Dieu, Fête du très précieux sacrement, Solennité du Corps et du Sang du Christ. Le pape Urbain étant mort très peu de temps après avoir institué la fête nouvelle, elle n’a pas été suivie d’effets. Clément V (1311-1312), puis Jean XXII (1317) l’ont remise en vigueur. La procession du Saint-Sacrement apparaît à la fin du XIIIème. C’est au XVème qu’elle fut reçue à Rome.

Article écrit à partir de l’ouvrage : L’Eglise en prière tome IV La liturgie et le temps édition Desclée, Paris 1983

source : http://www.liturgiecatholique.fr/Qu-est-ce-que-la-fete-du-Saint.html

Publié dans:Non classé |on 6 juin, 2015 |Pas de commentaires »

Bon samedi.

 

Bon samedi.

 

« S’il est bon de tenir cachés les secrets d’un roi, il faut révéler les œuvres de Dieu »

 

« L’ordre ancien le cède au nouveau, la réalité chasse l’ombre, et la lumière, la nuit » (Séquence Lauda Sion). Tobie marchait en compagnie d’un ange. Nous marchons aussi sous leur protection, mais Dieu nous nourrit aussi avec leur pain, « le pain des anges, il est le pain de l’homme en route, le vrai pain des enfants de Dieu ». La promesse de Dieu de marcher avec nous s’est accomplie en Jésus, il marche avec nous, ressuscité et présent dans tous les tabernacles qui attendent notre visite et notre adoration.

Cette méditation a été écrite par Frère Roger Villegas, LC

Publié dans:Non classé |on 5 juin, 2015 |Pas de commentaires »

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 12,38-44.

En ce temps-là, dans son enseignement, Jésus disait : « Méfiez-vous des scribes, qui tiennent à se promener en vêtements d’apparat et qui aiment les salutations sur les places publiques,
les sièges d’honneur dans les synagogues, et les places d’honneur dans les dîners.
Ils dévorent les biens des veuves et, pour l’apparence, ils font de longues prières : ils seront d’autant plus sévèrement jugés. »
Jésus s’était assis dans le Temple en face de la salle du trésor, et regardait comment la foule y mettait de l’argent. Beaucoup de riches y mettaient de grosses sommes.
Une pauvre veuve s’avança et mit deux petites pièces de monnaie.
Jésus appela ses disciples et leur déclara : « Amen, je vous le dis : cette pauvre veuve a mis dans le Trésor plus que tous les autres.
Car tous, ils ont pris sur leur superflu, mais elle, elle a pris sur son indigence : elle a mis tout ce qu’elle possédait, tout ce qu’elle avait pour vivre. »

Publié dans:Non classé |on 5 juin, 2015 |Pas de commentaires »

Bon jeudi.

 

Trinite2011

Le premier commandement.

Si l’amour envers les autres est quelque chose que notre société accepte et même valorise, n’oublions pas que le premier que nous devons aimer, c’est Dieu. Et cela le monde a beaucoup plus de mal à l’accepter. Et pourtant, comme le montrent les systèmes politiques qui ont essayé de construire une société sans Dieu, le véritable amour pour les hommes ne peut venir que d’un véritable amour pour Dieu. L’homme reçoit toute sa valeur et sa dignité justement du fait qu’il est aimé de Dieu. Faisons donc nôtre cette devise si chère à Louis Martin, le père de sainte Thérèse : « Dieu premier servi ».

 

Cette méditation a été écrite par Frère Jean Marie Fornerod, LC

Publié dans:Non classé |on 3 juin, 2015 |Pas de commentaires »

Bon mercredi.

clipart-jesus-RcGKAajcL

« Il n’est pas le Dieu des morts, mais des vivants »

Saint Anastase d’Antioche (?-599), moine puis patriarche d’Antioche
Homélie 5, sur la Résurrection ; PG 89, 1358 (trad. bréviaire rev.)

    « Le Christ a connu la mort, puis la vie, pour devenir le Seigneur et des morts et des vivants » (Rm 14,9) ; « Dieu n’est pas le Dieu des morts, il est le Dieu des vivants ». Puisque le Seigneur des morts est vivant, les morts ne sont plus des morts mais des vivants ; la vie règne en eux, pour qu’ils vivent et ne craignent plus la mort, de même que « le Christ, ressuscité des morts, ne meurt plus » (Rm 6,9). Ressuscités et libérés de la corruption, ils ne verront plus la mort ; ils participeront à la résurrection du Christ, comme lui-même a eu part à leur mort. En effet, s’il est venu sur terre, jusqu’alors prison éternelle, c’est pour « briser les portes de bronze et fracasser les verrous de fer » (Is 45,2), pour tirer notre vie de la corruption en l’attirant à lui, et nous donner la liberté à la place de l’esclavage.

    Si ce plan de salut n’est pas encore pleinement réalisé, car les hommes meurent toujours et leurs corps sont désagrégés par la mort, cela ne doit pas être un motif d’incroyance. Déjà nous avons reçu les premiers fruits de ce qui nous est promis, en la personne de celui qui est notre premier-né… : « Avec lui, il nous a ressuscités ; avec lui, il nous a fait régner aux cieux, dans le Christ Jésus » (Ep 2,6). Nous atteindrons à la pleine réalisation de cette promesse lorsque viendra le temps fixé par le Père, lorsque nous dépouillerons l’enfance et serons parvenus « à l’état d’homme parfait » (Ep 4,13). Car le Père éternel a voulu que le don qu’il nous a fait demeure ferme… L’apôtre Paul l’a déclaré, car il le savait bien, cela arrivera à tout le genre humain, par le Christ, qui « transformera nos pauvres corps à l’image de son corps glorieux » (Ph 3,21)… Le corps glorieux du Christ n’est pas différent du corps « semé dans la faiblesse, sans valeur » (1Co 15,43) ; c’est le même corps changé en gloire. Et ce que le Christ a réalisé en amenant au Père sa propre humanité, premier exemplaire de notre nature, il le fera pour toute l’humanité selon sa promesse : « Quand j’aurai été élevé de terre, j’attirerai à moi tous les hommes » (Jn 12,32).

Publié dans:Non classé |on 2 juin, 2015 |Pas de commentaires »

Bon mardi.

 

clipart-jesus-Jesus3

Un seul Dieu

 

Dans cette scène, nous retrouvons les adversaires de Jésus, qui viennent lui tendre un nouveau piège pour pouvoir le condamner. Cette fois-ci ils veulent lui faire dire une parole contre l’occupant romain, pour pouvoir ensuite le dénoncer et qu’il soit condamné. Dans leur hypocrisie, ils commencent donc par le flatter, tout en lui rappelant qu’il ne doit pas se laisser influencer et qu’il faut qu’il parle dans la vérité. Ils voulaient sans doute l’inciter à ne pas avoir peur de prendre position contre les romains, afin qu’ils puissent obtenir ce qu’ils voulaient.

 

Cette méditation a été écrite par Frère Jean Marie Fornerod, LC

Publié dans:Non classé |on 1 juin, 2015 |Pas de commentaires »

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 12,13-17.

On envoya à Jésus des pharisiens et des partisans d’Hérode pour lui tendre un piège en le faisant parler,
et ceux-ci vinrent lui dire : « Maître, nous le savons : tu es toujours vrai ; tu ne te laisses influencer par personne, car ce n’est pas selon l’apparence que tu considères les gens, mais tu enseignes le chemin de Dieu selon la vérité. Est-il permis, oui ou non, de payer l’impôt à César, l’empereur ? Devons-nous payer, oui ou non ? »
Mais lui, sachant leur hypocrisie, leur dit : « Pourquoi voulez-vous me mettre à l’épreuve ? Faites-moi voir une pièce d’argent. »
Ils en apportèrent une, et Jésus leur dit : « Cette effigie et cette inscription, de qui sont-elles ? – De César », répondent-ils.
Jésus leur dit : « Ce qui est à César, rendez-le à César, et à Dieu ce qui est à Dieu. » Et ils étaient remplis d’étonnement à son sujet.

Publié dans:Evangile du jour, Non classé |on 1 juin, 2015 |Pas de commentaires »

Saint Pothin et Sainte Blandine.

Saint Pothin et Sainte Blandine. dans Saint du jour Santa_Blandina_A

Saint Pothin, évêque
Sainte Blandine, vierge
et leurs compagnons
Martyrs († 177)

Pothin fut le premier évêque de Lyon. Il  fut arrêté sous le règne de Marc-Aurèle. Il était âgé de quatre-vingt-dix ans.

Conduit au tribunal, il fut interrogé par le gouverneur, qui lui demanda quel était le Dieu des chrétiens : « Vous le connaîtrez si vous en êtes digne » répondit l’évêque. À ces mots, une foule  furieuse se précipita contre lui, il fut freappé à coups de pieds et à coups de poings, sans aucun respect pour son âge. Il mourut peu après en prison.

Jeune esclave, Blandine est arrêtée et accusée d’être chrétienne. Condamnée à mort, elle est condamnée à périr dans le cirque. Selon la légende, les fauves auraient refusé de s’attaquer à la sainte, qui aurait été temporairement remise en prison avant d’être livrée à la fureur d’un taureau pour être finalement décapitée.

Publié dans:Non classé, Saint du jour |on 1 juin, 2015 |Pas de commentaires »

Bon lundi.

Célébrée en l’église Saint-Thomas-d’Aquin, à Toulouse (31). Président et prédicateur : monseigneur Jean- Louis Bruguès, dominicain, archiviste et bibliothécaire de la Sainte Eglise.

Pour tous ceux qui n’ont pas pu assister à la messe dominicale, cliquez ci-dessous.

75d88bccafe77ceaf5e2da03c220b85e4a97d9cec4837

Publié dans:Non classé |on 24 mai, 2015 |Pas de commentaires »

Psaume : 31, 1-2, 5, 6, 7.

R/  Que le Seigneur soit votre joie ! Exultez, hommes justes !

Pour écouter le  psaume en entier, cliquez ci-dessous.

anes

Publié dans:Non classé, psaume du jour |on 24 mai, 2015 |Pas de commentaires »
123456...29

Sitedneanan |
Harrisonvugr |
Tristanjjbo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | دروس وعبر
| Disciples du Christ -laïcs-...
| مديونة حنين